Didactique du numérique

Le cours de M. Javaux nous a permis de nous interroger sur ce que le numérique pouvait changer dans l’acte d’enseigner et dans l’acte d’apprendre. Mais d’une manière plus générale, il nous a demandé un travail rigoureux sur les étapes de conception de tout scénario pédagogique. Un mise au point sur les approches pédagogiques, les styles d’apprentissage, les taxonomies souvent utilisées a d’abord été nécessaire.

J’ai ensuite pris comme étude de cas un travail collaboratif démarré avec une collègue en Etude de Gestion. Il a fallu analyser les objectifs, décortiquer les compétences, évaluer les activités envisagées.

Cette détermination et cette formalisation des objectifs et des compétences visées fait partie de notre travail habituel d’enseignant. Mais nous partions ici de textes institutionnels très précis, menant à une épreuve anticipée du bac. Par ailleurs, la spécificité du projet était d’intégrer l’utilisation d’une plateforme d’apprentissage en ligne (Moodle) ce qui était complètement nouveau et pour l’une et pour l’autre.

J’ai repris et détaillé les objectifs avec la taxonomie de Bloom:

roue_bloom

Voici un exemple de représentation des objectifs d’une séquence menée en 1ère stmg:

objectifs-pedagogiques-parcours-stmg-ex1

Une même traduction des textes et de la méthodologie que nous voulions adopter s’est faîte dans une approche par compétences. Deux référentiels ont été utilisés: le référentiel des compétences info-documentaires de la FADBEN et le B2I lycée.

Un aperçu du travail réalisé:

competences-parcours-stmg-ex

Publicités

Approche didactique du numérique

« Approche didactique du numérique », c’est le cours que propose M. Hubert Javaux. Ce cours fait partie du tronc commun et « a pour objectifs, à partir d’un ensemble de méthodes utilisant les pédagogiques actives, d’une part de faire émerger les principes didactiques propres aux usages pédagogiques du numérique et d’autre part sur base d’une mise en situation d’appliquer ces principes de manière différenciée en fonction des contextes. »
Nous devons partir d’un projet de formation précis et rendre compte de son développement et de nos réflexions dans un portfolio.

M. Javaux a fait allusion au site Eduportfolio. Ce portfolio électronique a été imaginé par Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation. Il est gratuit et plutôt à destination des apprenants et enseignants.

J’ai créé un compte et je vais le tester car je ne connaissais pas.

http://eduportfolio.org/

Voilà comment est défini un eportfolio sur le site:

« Qu’est ce qu’un eportfolio ou un portfolio électronique?

C’est un ensemble de travaux réalisés qui témoignent des efforts, des progrès et des réalisations d’une personne.

Un portfolio, c’est aussi une vitrine (publique) de ses réalisations. Les avantages d’un portfolio électronique sont nombreux : ils sont susceptibles de favoriser de meilleurs apprentissages, ils facilitent la communication, et ils peuvent aider l’enseignant dans l’évaluation des compétences. »

Pour cette UE, le portfolio doit nous permettre de concevoir et développer au mieux notre projet. C’est un support qui encourage la rigueur de la réflexion et de l’adaptation. C’est le témoin de notre cheminement.

L’outil permet aussi de valoriser certaines réalisations. Cette idée de « vitrine » est reprise dans la conception même du portfolio sur Eduportfolio, l’utilisateur créant différentes « vitrines » selon ses besoins, ses situations de formation… ou d’apprentissage personnel comme c’est le cas ici. Il fera effectivement partie intégrante de l’évaluation de l’UE.

Je vais expérimenter Eduportfolio et voir si celui-ci est plus facile d’utilisation pour des élèves et plus approprié en fonction du contexte choisi. Je vais comparer Eduportfolio à d’autres plateformes que j’ai déjà utilisées (Blogspot, WordPress) dans l’optique d’une utilisation en lycée, par les élèves eux-mêmes, par exemple pour des épreuves anticipées (« carnet de bord » en TPE, en 1ères générales, ou en Etude de gestion, en 1ère STMG).

Par contre, pour le travail proposé, je pense utiliser mon eportfolio créé l’an dernier (celui-ci!) afin de rassembler toutes mes réflexions sur mon apprentissage et de les organiser avec les mêmes fonctionnalités et charte graphique. Après avoir réfléchi à mon « Environnement Personnel d’Apprentissage » ce week-end, je crois que c’est le mieux! J’envisage de distinguer les articles concernant cette UE en les indexant spécifiquement (C9AI11), voire en créant une nouvelle catégorie.