Fin de la 2ème session du MOOC DIY

Dernière session sur l’évaluation où nous sommes d’ailleurs amenés à évaluer une nouvelle fois les productions d’autres participants…. L’exercice est intéressant… et transférable. J’ai très peu mis en oeuvre cette « évaluation par les pairs » jusqu’à présent mais ce MOOC m’a ouvert un champ de possibles! Guidés par un questionnement très précis, les élèves sont à même de critiquer de manière constructive les travaux de leurs camarades et de mieux comprendre ainsi eux-mêmes ce que l’on attend d’eux.

La démarche du eportfolio m’intéresse aussi beaucoup depuis le début du master et j’avais déjà tenté sa mise en place l’an dernier en 1ère stmg (quelques problèmes techniques s’étaient posés dans l’établissement mais je réfléchis à un moyen plus simple pour l’instaurer). Le carnet de bord existe déjà en Travaux Personnels Encadrés (TPE), en séries générales, mais il est rarement publié à ce que j’ai constaté et relève davantage du compte-rendu chronologique que réflexif. L’impulsion institutionnelle existe, à nous d’en exploiter le potentiel.

En analysant un projet d’une participante, je découvre le journal de bord correspondant, créé dans le cadre du MOOC DIY: un exemple de e-portfolio qui pourrait intéresser les personnes qui hésitent à se lancer dans… la 3ème session car il semblerait qu’il y ait une troisième ou quatrième mouture étant donné ce que Divina Frau-Meigs a dit dans le webinaire de conclusion.

Donc, je vous invite à consulter ce portfolio très complet (ici) qui reflète la philosophie et les étapes du MOOC, la démarche réflexive d’un participant actif, les productions que nous sommes invités à réaliser… et les projets très variés qui y naissent ou s’y épanouissent…

Allez jeter un oeil au webinaire où il est question d’évaluations, de valorisations… et de communautés.

Lien vers le Webinaire évaluation et projets d’EMI, du 8 juin 2015

Mon projet retouché est déposé.

Un grand merci aux auteurs de ce MOOC réactualisé, avec des documents ancrés dans l’actualité, très récents et enrichissants.

Publicités

MOOC DIY: l’ère numérique et l’école

Dans le cadre du MOOC DIY, nous sommes invités à nous exprimer sur deux vidéos mises en ligne sur la plateforme ECO:

– l’une date de 2007 (7 ans déjà!) et s’intitule « Engage me »

– l’autre, intitulée Superweb, a été réalisée en 2011 par des élèves de sixième, d’une école anglaise internationale à Chypre, dans le cadre du cours d’EMI.

Pour moi l’intérêt majeur de ces 2 vidéos, c’est justement le fait qu’elles aient été faîtes par les élèves eux-mêmes. Tout le travail préalable de réflexion sur le monde numérique, les usages médiatiques, les goûts des élèves et les méthodes l’enseignement est déjà très riche. Le travail de conception avec ses multiples étapes (écriture du scénario, jeu, tournage, montage…) permet ensuite aux élèves de mettre en pratique leur message (ils « s’engagent » pleinement dans leur production très personnelle). Enfin, la mise en ligne de ces travaux, leur communication effective au monde extérieur à la communauté éducative via la plateforme Youtube donne une portée universelle à leur production. La dimension interculturelle veut d’ailleurs clairement être présente dans  la 2ème vidéo, les enfants traduisant les mots-clés les plus importants. Leur utilisation dans ce MOOC montre à quel point le message se perpétue et devient lui-même support de formation!

Personnellement, je n’apprécie guère la mine défaite et triste des étudiants de la 1ère vidéo, qui semblent maltraités par le système éducatif… brimés par des professeurs peu ouverts aux nouvelles technologies et donc forcément ennuyeux (un élève dort sur sa table!)… Le numérique n’est pas forcément synonyme de créativité! 🙂 Pourtant ces élèves en viennent à  implorer: « let me use the WWW, let me tell a story digitally »…

En tout cas, les deux ressources ont le mérite de susciter des interrogations sur les méthodes d’enseignement. Car, au-delà du numérique, c’est bien de pédagogie dont il est question avant tout.

EPA ou comment j’apprends?

Je rappelle que ce e portfolio, créé dans le cadre du Master AIGEME, a trois objectifs:

– mettre en oeuvre une démarche réflexive sur mes propres apprentissages

– garder une trace des activités dans lesquelles je m’engage dans le cadre de ce master mais plus largement dans le domaine de l’Education Aux Médias.

– publier le fruit de ces expériences et réflexions et échanger autour de l’Education aux Médias

S’inscrivant pleinement dans cette démarche, j’ai élaboré mon « EPA ». M’étant inscrite au MoocDocTice, j’ai réfléchi à mon « Environnement Personnel d’Apprentissage » pour le formaliser et le partager avec les autres participants comme il était demandé. Travail complémentaire de ce que j’ai pu faire dans le master l’an dernier et en particulier du bilan de compétences sous forme de carte mentale.

Après un premier remue-méninges, j’ai réalisé une carte mentale pour classer les différents items, puis j’ai fait différents tests:

– insertion de la carte en tant qu’image dans Padlet

– édition en restant sur Mindmeister:

Mon EPA

Mon_EPA_-_Patricia_Ecalle_-_11_2014-1

La démarche est à nouveau très intéressante à réinvestir avec des élèves, comme le fait cette collègue de Besançon: exemple de séquence en 6ème.

Je n’avais pas suivi le MOOC l’an dernier car j’étais… débordée. N’ayant pas fini mon master, j’ai encore hésité cette année mais la thématique (Education aux médias et à l’information) m’intéresse évidemment, en particulier le sous-thème « le citoyen journaliste à l’ère des réseaux sociaux ».

Pour en savoir plus sur le MOOCDocTice

Je vais tenter de suivre les collègues dans cette belle aventure! La question qui risque de se poser à présent n’est pas comment mais…. « quand » j’apprends!